Faut-il s’inquiéter au printemps de son poids pour l’été ?

Une étude chinoise a mis en évidence les points suivants :

– Il y a une augmentation du volume total des recherches internet de 2004 à 2018, avec un pic en 2017, comportant les mots-clés « perte de poids ».

– Le volume de recherche internet contenant le mot clé perte de poids, était corrélé avec les saisons, le pic le plus important étant au printemps.

Cette étude a été menés sur les recherches Google aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Irlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2018.

Une fois que ces faits sont posés, que peut on en déduire et extrapoler à partir de là ?

On peut en déduire le succès des régimes de l’été, régimes miracles, régimes révolutionnaires qui ne manquent pas d’inonder les magazines et autres sites internets avant l’été.

On peut également en déduire que ces régimes ne fonctionnent pas, c’est pour cette raison qu’ils sont chaque année de retour. Le principe même des régimes pour la majorité de la population n’est pas efficace et nous allons voir pourquoi :

Les régimes s’ils sont ponctuels ne peuvent pas être efficaces à long terme s’ils sont synonymes d’efforts pendant un temps suivis par un retour à la « normal » d’avant régime. C’est le meilleur moyen de reprendre tout le poids perdu et pourquoi pas d’ajouter des kilos bonus. Fournissant ainsi d’autant plus de raisons d’y revenir l’année suivante.

La meilleure façon soutenable de perdre des kilos est de le faire lentement. Et c’est ce qui semble être le drame car le nombre de personne qui n’y arrive pas est constamment en hausse.

Que faire alors ? Suivant son point de départ, il faut commencer au moins UN AN avant la période (d’été) où l’on veut perdre du poids. Et encore mieux, une fois cette forme obtenue, il sera nécessaire de l’entretenir à vie surtout que l’âge avançant, il devient de plus en plus facile de stocker de la graisse et de plus en plus difficile de perdre de la graisse.

Si la quantité de recherche internet est plus faible pendant l’hiver, on peut en conclure que la majorité ne prête plus attention à son alimentation ou s’en soucie moins.

Mais la population a conscience de ses abus hivernaux puisque dès le printemps, elle recherche massivement comment perdre du poids, suite à l’hiver ou en vue de l’été ? Quoiqu’il en soit cette marche à suivre n’est évidemment pas la bonne.

Pour qu’une perte de graisse soit efficace elle se doit d’être lente ( De 4 à 2 kilos par mois en moyenne encore une fois selon le point de départ). Commencer par réduire les calories lors du dernier repas de la journée, augmenter son activité physique (Utiliser moins les transports, marcher, faire du vélo etc.) voir commencer à pratiquer une activité physique régulièrement sont des moyens efficaces mais moins sexy qu’un régime sur 15 jours ou un programme de 1 minute 30 d’activité physique par jour pendant 10 jours.

Pour ce qui est d’améliorer l’apparence physique le sport roi est évidemment la musculation. En effet, elle va permettre de gagner du muscle pendant la perte de graisse. La pratique de la musculation associée à une alimentation qui se ré-équilibre est le meilleur moyen d’améliorer son physique. Il est important de noter que si la musculation ne vous intéresse pas, il vaut mieux pratiquer un sport qui vous plaise, tant que cette pratique est régulière.

Pour l’activité physique comme pour la nutrition, commencer doucement est une garantie de progrès sérieux et durable dans le temps.

Il ne faut pas oublier que si vous êtes en surpoids c’est le aussi le résultat d’une lente prise de poids au fil des années, il est donc logique que le chemin inverse prenne aussi du temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *